14 décembre 2014

J.74 - Expectation


Et puis, un jour, 
vous en prenez conscience.
C'est pour bientôt.
Des instant se sont succédé, des secondes se sont écoulées, des minutes se sont formées, des jours, des mois et des éternités. Vous n'avez rien réalisé. 

C'est pour bientôt.
Est-ce positif, négatif, devriez vous en rire, en pleurer ? 
Vous n'en avez aucune réelle idée. En fait, vous ne vous en rendez pas compte mais vous pleurez, vous riez, tout en ne faisant rien de tout cela.
Vous ne saviez pas. Enfin si, vous le saviez, mais vous n'appréhendiez pas. C'était naturel. C'était comme ça. Pourquoi subir l'attente à s'en préoccuper ?

C'est pour bientôt. 
Votre peur, mais aussi votre hâte, comme associés à leurs plus hauts degrés.
"Ça" arrive. 
Vous vous dites que vous n'avez jamais été aussi heureux. Pourtant, vous voudriez hurler, partir, fuir, éviter l'échéance. Tout ça dans un sanglot de joie.

En tout cas, il y a une chose que vous savez.
C'est trop tard. 
Le temps d'y réfléchir s'en est allé :
C'est fini, et ce n'est que le début.
OUTFIT :
Shirt : Calvin Klein
Pants : H&M
Shoes : André
Jacket : Sandro


PS : Je n'aurait peut-être pas l'occasion de vous le souhaiter d'ici là, donc, joyeux noël en avance !


Photos : Knas



Follow on Bloglovin

30 novembre 2014

J.73 - Silent Symphony

 Une petite portion d'espoir. Petite. Toute petite.
L'attraperez-vous ? 
artistic photography of a fashion blogger playing violinElle est vraiment minime. Étriquée. 
Elle est insignifiante, presque imperceptible. Un petit fragment de néant.
La saisir. L'attraper.
De toute évidence ? Illusoire, et même impossible.


Un Si bémol, joué pianissimo, une corde de violon à peine effleurée, une goutte de musique au beau milieu de l'océan de bruitages continus.
L'entendrez-vous ?
 La réponse sera oui.
Das sheep playing violin - portrait photographyUne explication ? Je n'en ai aucune.
Le fait est là.

Vous vous figerez, un bref instant, le temps de déterminer la source du phénomène, le temps d'attendre une suite éventuelle, peut être une autre note, peut être une gamme, une arpège, un sonnet, une symphonie ?
photo Bordeaux, joueuse de violon sur le miroir d'eau
Ou au moins, le temps de savourer, de vous approprier ce son si singulier :
En d'autres termes ?
Le temps d'attraper ce qui pourrait s'apparenter à une parcelle de néant.

photographie artistique au miroir d'eau de Bordeaux

Une petite portion d'espoir. Vraiment toute petite.

Vous étiez parfaitement capable de vous en emparer.
Vous le faites à chaque instant, et avec chaque pan de "presque rien", chaque son, note, écho, chaque détail à valeur infinitésimale dont l'ensemble constitue votre quotidien.

portrait de la blogueuse mode Das Sheep avec un violon, à Bordeaux
Pourtant, vous l'avez laissé s'échapper. 
Pourquoi ? Je ne sais pas. Je ne vous comprend pas. Peut-être aurait-ce pu changer votre vie. Peut-être auriez-vous pu faire de vos rêves les plus fous des réalités. Ou peut-être pas, qui sait ?

Il aurait fallu l'attraper pour le déterminer.
photographie de la blogueuse mode Das Sheep dans la brume du miroir d'eau de Bordeaux


Photos : Knas



Follow on Bloglovin